Cerise Doucède | CONNAISSANCE DES ARTS
906
post-template-default,single,single-post,postid-906,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

CONNAISSANCE DES ARTS

CONNAISSANCE_DES_ARTS-1

CERISE DOUCÈDE,
LA POÉSIE DU QUOTIDIEN

Très scénographiées, les photographies de grand format de Cerise Doucède
tentent de s’approcher au plus près de l’intimité de leurs protagonistes.

Vouloir échapper au quotidien, est-ce une nécessité pour une artiste de 25 ans ? C’est ce que semblent montrer les photographies de Cerise Doucède, dans lesquelles les pensées des personnages se matérialisent et lévitent. L’on reconnaît par exemple le cuisiner Thierry
Marx, ou des acteurs du milieu de l’art, tels le commissaire d expositions Hervé Mikaeloff, le designer Robert Stadler ou Anne Pierre d’Albis, fondatrice du Parcours Saint Germain. Pour élaborer ce quotidien scénographié Cerise Doucède peut réaliser ses propres objets en papier, qui sont ensuite disposés sur une structure invisible a l’image grâce a une petite retouche Photoshop. Au final, les clichés le plus souvent symétriques, sont ordonnés dans leur fantaisie à la suite de ce long travail de préparation « Les scènes sont adaptées aux personnes et aux endroits où je les réalise. Nous discutons de ce que pourrait être l’image et, même si je travaille par séries et si je note mes idées, il m’arrive de modifier mon intuition première » La photographie documentaire ou de reportage n’a jamais été pour elle une source d’inspiration, à l’inverse d’imaginaires comme ceux d Erwin Olaf, Tim Walker ou Gregory Crewdson. Cerise Doucède se place dans les pas de ceux pour qui l’image n’a plus de devoir de véracité depuis longtemps, car le but de l’oeuvre est bien de « réinventer le quotidien, afin qu’il soit un peu moins monotone », précise-t-elle « Il y a de nombreux moments dans la journée où l’on est dans ses pensées ou en opposition aux autres. C’est ce qui permet à mon décor de prendre vie, comme si mes acteurs se projetaient dans leur environnement » Parmi ses sujets a venir,  l’un portera sur des ouvriers fabriquant des boulons. Approcher de multiples univers pour les magnifier est la poétique de Cerise Doucède.

MARIE MAERTENS
CONNAISSANCE_DES_ARTS-2

No Comments

Post a Comment